Peut-on imaginer un projet de société qui n’inclurait pas les milliers d’associations qui tissent du lien social, œuvrent dans des domaines les plus divers et sollicitent bénévoles et salariés. Nos associations, parce qu’elles sont au contact des réalités du terrain sont légitimées à relayer les attentes de leurs adhérents et proposer les mesures correctives qui optimisent leur fonctionnement. C’est, dans cet esprit, que les Florimontains ont nourri le cahier de doléances de la commune de Plancherine.

Quatre contributions ont ainsi été déposées, visant :

  • l’instauration d’un guichet départemental unique en charge de répondre aux besoins des
    associations
  • le rétablissement des emplois aidés. Pour les Florimontains , l’enjeu n’est pas banal et pèse
    19000 euros
  • l’impact des frais de transport dans le montant d’un séjour ( 40 à 45% pour un séjour d’une
    semaine). Des mesures concrètes ont été proposées.
  • l’aide et le soutien attendus par les associations, notamment celles qui poursuivent une mission
  • éducative.

Depuis, la publication du rapport de Michel Ménard, en 2016, jusqu’aux réponses ministérielles les plus récentes, chacun s’accorde à reconnaître la nécessité de « travailler à une stratégie de rebond, à concevoir une stratégie offensive pour un nouveau développement des colonies de vacances ».

Notre association cultive l’enthousiasme qui, espère-t-elle, la sauvegardera du déclin. L’appui, le soutien moral et financier, l’aide concrète des pouvoirs publics ne peuvent qu’y contribuer.

Contactez-nous

Pour toutes vos demandes de renseignements ou de réservations

LES FLORIMONTAINS

.

Ensemble, les vacances à la montagne

sont encore plus belles !

.